Comment détecter une panne électrique avec une caméra thermique ?

caméra thermique

Bien que l’exploitation de l’infrarouge date de 1800, cette technologie sert toujours aujourd’hui dans de nombreux domaine. Dans le bâtiment et l’industrie en particulier, l’usage d’une caméra thermique est plus qu’impératif pour prévenir et détecter les éventuelles pannes. Pour un foyer ou un bâtiment par exemple, en un simple scan, il est très facile de situer l’endroit où se trouve une panne électrique ou un éventuel risque de court circuit.

Le principe de fonctionnement d’une caméra thermique

Une caméra thermique permet  d’effectuer une thermographie sur un objet, une machine ou un bâtiment. A cet effet  le capteur infrarouge de la caméra renvoie vers le moniteur la température de l’objet ou la scène étudié. Pour être plus concis donc, en cas de panne électrique par exemple, un scan global de tout le système électrique permettrait de connaitre en quelques temps la source de l’anomalie. Par rapport à cela, on peut faire une action corrective. A part cela, cette analyse thermographique est également très précise. Effectivement, il pourrait par exemple détecter une mauvaise fixation ou une rupture de connexion électrique comme une rupture de neutre qui est très dangereux pour un logement ou un bâtiment.

A part le système électrique, une caméra thermique s’utilise également pour évaluer la performance énergétique d’une habitation. Très pratique, cette technique d’imagerie thermique permet de détecter en quelques minutes les zones où il y a une fuite de chaleur. Grâce à ce dispositif donc, au lieu d’isoler toute la maison comme la toiture et les ouvertures comme les portes et fenêtres, on n’a juste qu’à renforcer l’isolation où la fuite est présente.

Dans le domaine industriel, l’usage d’une caméra thermique est aussi capital. Pouvant être utilisé en permanence,  elle permet de prévoir la surchauffe d’une machine. Et pour certaines caméras les plus élaborées, une alerte pourrait tout de suite sonner dans le cas où la température monte subitement.

Enfin, une caméra thermique s’utilise aussi dans le domaine de la sécurité et militaire. Contrairement à une caméra classique, elle peut détecter la présence d’un individu même dans l’obscurité total.

Les principaux avantages de son usage en matière d’électricité

panne électrique

En matière de diagnostic d’un système électrique, le recours à une caméra thermique reste la méthode la plus simple et la moins couteuse.

Elle est très facile à utiliser :

Pour utiliser une caméra thermique, on n’a pas besoin d’être un ingénieur. Il suffit tout simplement de pointer la caméra vers la zone voulue, attendre quelques secondes, puis elle transmet toutes les données dans le moniteur. A partir de cela, il faut voir l’image captée et l’interpréter.

Elle fait gagner beaucoup de temps :

En cas de panne électrique, il faut vérifier tout un tas de paramètres. Et si le souci ne vient pas du disjoncteur ou d’un fusible, il faut sortir son testeur et analyser zone par zone le circuit électrique dans l’espoir de trouver la panne. Avec une caméra thermique par contre, tout pourrait se faire en quelques minutes. L’imagerie thermique renvoyée par la caméra permet instantanément de situer la panne. A part cela, la caméra pourrait également analyser les circuits électriques qui sont encastrés dans le sol et dans les murs. Avec un diagnostic classique, c’est tout simplement chose impossible.

Elle limite vos dépenses :

En usant d’une caméra thermique, on peut grandement limiter les dépenses en matière de diagnostic. Tout ce qui reste à faire c’est donc de payer le prix de la réparation s’il y a lieu.  A part cela, il ne détecte pas seulement les pannes, mais il pourrait aussi les prévoir. En effet, grâce à l’imagerie thermique, on peut tout de suite constater si jamais, il y a des circuits qui commencent à être en mauvais état.

Elle offre des données précises :

En termes de thermographie, il n’y a pas d’approximation, car les données fournies sont toujours très précise. De ce fait on ne s’induit jamais à l’erreur. Et c’est plus que capitale car un système électrique reste toujours très délicat car il pourrait entrainer des accidents graves comme un incendie.

Comment choisir une caméra thermique ?

Avant d’acheter une caméra thermique, le plus simple c’est de faire un comparatif. Néanmoins, il y a tout de même certains points clés qu’il faut retenir. En premier lieu, il y a la fréquence, plus elle est élevée plus les données fournies sont fiables. Après, on a aussi la résolution. Très importante, elle permet de faciliter l’interprétation de l’analyse thermique. Enfin, il y a l’intervalle de température mesurée. Pour ce point en particulier, le mieux serait que la caméra propose un intervalle compris entre – 30 et plus de 330° C.