Prime à la conversion : bientôt du changement

prime à la conversion

Grâce à la prime à la conversion ou prime à la casse, on peut facilement recevoir entre 1 000 à 5 000 euros. Techniquement, elle consiste à remplacer un véhicule polluant contre une voiture d’occasion ou neuve qui est plus respectueuse envers l’environnement.

Avant, la formalité pour obtenir cette prime était assez simple. Mais suite à l’accumulation des demandes, l’état souhaite revoir certains points afin de l’octroyer aux automobilistes français qui souhaitent l’avoir.

Plus de 220 000 demandes en attente

L’état est actuellement dans l’impasse. En effet, rien que cette année, plus de 220 000 demandes ont été soumis par des automobilistes français. Selon les prévisions donc, jusqu’en fin 2019, l’Etat devrait traiter 450 000 demandes de prime à la conversion. Or ce chiffre dépasse largement le budget prévisionnel de l’Etat. Effectivement, selon la loi de finance 2019, le budget alloué pour la prime à la casse serait de 596 millions d’euros. Par contre, s’il verserait des primes à tous ces demandeurs, le budget total serait de 900 millions d’euros. Donc, il faut que l’Etat cherche encore 300 millions d’euros pour indemniser tous ces automobilistes.

changement prime à la conversion

Les concessionnaires sont en rogne

Quand un français demande à avoir une prime de conversion après avoir acheté une voiture neuve auprès d’un concessionnaire, c’est à ce dernier d’avancer la prime. Mais le souci est que l’état n’arrive plus à suivre. En conséquence, cela pourrait engendrer des malus non considérable sur la trésorerie de ses entreprises spécialisées dans la vente de voiture neuve ou d’occasion. De ce fait, pour éviter cette perte, les concessionnaires ont décidé de trainer en justice l’ASP ou l’Agence gouvernementale des services et paiement.

Les éventuels changements pour obtenir cette prime

Comme l’état ne compte pas renflouer les 300 millions d’euros qui manquent pour indemniser les automobilistes qui ont converti leur véhicule, d’éventuels changements seraient effectuées. Parmi les plus marquantes, il a y le fait de favoriser les acheteurs de voitures de haut de gamme. Si vous achetez une Mercedes de classe GL par exemple, vous pouvez avoir la même prime qu’une personne qui a acheté un Renault Zoe qui est une voiture entièrement électrique. Pour réduire encore plus les bénéficiaires de cette prime, certains véhicules seront bientôt écartés. Parmi les plus probables, il y a les véhicules diesel d’occasion qui sont potentiellement plus polluant.

Ce ne sont encore que des éventualités mais pour en savoir plus, vous pouvez faire un tour sur ce site gouvernemental.