L’injection d’hormone : une solution pour le surpoids ?

traitement surpoids

L’obésité ou le surpoids est un fléau qui est vecteur de beaucoup de maladie dont le diabète et les maladies cardiovasculaire. Pour les éviter donc la seule solution serait de perdre rapidement du poids. Actuellement nombreuses sont les méthodes pour faire fondre rapidement les masses graisseuses d’une personne, dont la plus draconienne est la chirurgie. Pouvant potentiellement marché, la chirurgie bariatrique comportement potentiellement des risques.

Afin de remédier de manière plus efficace le surpoids sans risque d’effet secondaire, des chercheurs britanniques ont fait une incroyable trouvaille. En effet, en injectant de l’hormone dans le corps, il est très bien possible d’assurer une perte de poids pérenne avec le minimum de risque.

Comment agisse l’hormone pour combattre le surpoids ?

Notre métabolisme et nos appétits sont régulés par des hormones. Si dans l’intestin donc, il y a une forte concentration de glucagon-like peptide-1 et d’oxyntomodulin et peptide, on aurait moins faim et notre métabolisme serait mieux régulé. Pour résumé donc, l’injection d’hormone fonctionne comme le By-pass gastrique. Seulement, le sujet n’a pas besoin de passer par le bistouri et ne ressentirait aucun effet indésirable.

Dénommé GOP ce mélange d’hormones serait potentiellement la meilleure alternative pour aider les personnes atteinte de l’obésité. En plus, il prévient aussi les effets yoyos car si on prend régulièrement cette hormone, notre métabolisme pourrait complètement se modifier sur un long terme.

Des expériences ont été menées pour vérifier l’efficacité du GOP

Pour prouver ce nouveau traitement contre l’obésité, des expériences ont été menées par ces chercheurs. Quatre groupes d’individus ont été alors sélectionnés. Le premier groupe était sous GOP tandis que le deuxième les cobayes ont déjà fait l’objet d’un pontage gastrique ou réduction de l’estomac. Pour le troisième groupe, ils n’ont rien pris, mais on leur a juste injecté de l’eau saline. Enfin pour le quatrième, il s’agit d’individus qui suivent des régimes minceurs draconiens se basant sur la consommation de minimum de calorie possible.

injection hormone pour maigrir

Les résultats de l’expérience

Sur une durée de un mois, voici les résultats de l’expérience :

  • Traitement par GOP: les personnes avec lesquelles on a injecté une solution hormonale ont perdu 4,4kg en moyenne. Comme les hormones injectées agissent 12 heures par jour, les sujets ressentent moins la faim tout en ayant un métabolisme plus stable.
  • Traitement par eau saline: pour ces groupes d’individus, même s’ils n’ont rien pris que de l’eau saline, ils ont quand même perdu près de 2,5 kg en moyenne.
  • Traitement par pontage gastrique: même si le GOP a fait ses preuves, le bypass gastrique a permis aux sujets concernés de perdre plus 10 kg. Toutefois, contrairement au GOP, les personnes qui ont subi cette intervention ont ressenti certains malaises et désagrément.
  • Traitement par régime hypocalorique: eux également ont perdu plus de poids que les personnes qui ont été traité par GOP car ils ont eu 8,3 kg de moins en moyenne durant le traitement.

Conclusion de l’expérience

Si on conclut cette expérience avec le traitement par GOP, on peut dire que les premiers résultats sont très satisfaisants. En effet, sur un mois les cobayes ont pu perdre plus de 4kg. Non seulement, c’est une perte de poids plus rationnelle, mais c’est aussi plus saine. A part cela, aucun effet secondaire n’a été constaté chez les personnes qui ont participé à cette expérience.

Concernant l’efficacité du by pass gastrique et le régime hypocalorique par rapport au GOP, on peut dire que ces méthodes sont trop draconiennes. Pour le pontage gastrique, même si on peut perdre 10kg par mois avec cette méthode, il faut savoir encaisser les effets désagréables causés par ce traitement. Et concernant le régime hypocalorique, c’est encore plus pire. Effectivement, les sujets qui ont effectué ce régime n’ont pas seulement perdu de poids. Ils ont également perdu de la masse musculaire ce qui est vraiment dangereux pour la santé.

Tout pourrait aussi être psychologique

Si le traitement par GOP semble bien tenir la route, un fait non négligeable a aussi été remarqué durant cette expérience. Comme par hasard, les individus qui ont pris de l’eau saline ont aussi perdu du poids. Par rapport à cela donc, on peut nettement conclure que l’effet placebo pourrait également contribuer à combattre le surpoids. Et ce n’est pas pour pointer du doigt certaines firmes spécialisées dans les compléments alimentaires minceurs, mais il est fort probable que les résultats obtenus à travers ces traitements soient aussi tirés de l’effet placebo.

Pour conclure donc, on peut dire que le traitement de l’obésité pourrait se faire en travaillant la psychologie de l’individu. Et dans le cas où ça ne marche pas, l’administration de GOP serait la meilleure alternative au lieu de recourir à un régime draconien ou la chirurgie.