Découvrir l’outil indispensable pour parfaire l’isolation de votre maison

En période de Froid ou même l’été, lorsque la chaleur devient difficile à supporter, de nombreuses personnes regrettent et à juste titre, la mauvaise isolation de leurs logement. En effet, le principal responsable de ces fluctuations de températures est le manque ou la mauvaise isolation et il peut être très difficile et couteux de corriger ce genre de problème.

L’isolation, comment détecter les points faibles ?

Pour améliorer l’isolation de son logement, il est impératif de savoir par ou commencer, et cela commence généralement par un diagnostic précis. Le premier point à évaluer est le type d’isolation de votre maison. Cela peut varier suivant son année de construction et selon le lieu ou vous habitez. Dans la grande majeure partie des cas, les maisons des années 80 son isolée avec de la laine de roche ou de la laine de verre. Cela impose de bien vérifier les combles, l’isolation au sol ainsi que les parois.

Coté huisseries également il peut y avoir de nombreux ponts thermiques et entrées d’air. Le double vitrage doit également être vérifié pour avoir la certitude de l’étanchéité entre les couches de verre. Vous pouvez d’ailleurs avoir la certitude qu’il existe un problème de double vitrage si de la condensation persiste entre les vitres.

Diagnostiquer facilement les ponts thermiques

Sans faire appel à un professionnel, il vous est désormais possible de réaliser vous même ce type de diagnostic. En effet, l’imagerie thermique est sans aucun doute un outil formidable pour ce type de travaux et à l’aide d’une bonne caméra thermique, il vous sera possible de trouver en quelques minutes à peine le problème d’isolation qui vous pose tant de problèmes.

La caméra thermique est de plus en plus utilisée dans les travaux d’isolation car cet outil devient enfin abordable. Vous pourrez en effet trouver des appareils destinés aux semi-professionnels et bricoleurs à partir de 300€. Il existe des appareils moins onéreux mais leurs performances laissent clairement à désirer.

L’usage d’un appareil d’imagerie thermique est très simple. Il vous suffira de viser la zone souhaitée et de visualiser sur son écran les zones chaudes / froides. Vous pourrez ainsi déterminer à quels emplacements se trouvent entrées d’air froides, les fuites sur vos fenêtres, ponts thermiques etc..

Plus insolite, ce type d’appareil vous permet également de détecter les fuites d’eau et problèmes d’humidité. En effet, les zones humides restent froides plus longtemps et de ce fait sont faciles à visualiser sur l’écran de ce type d’appareil.

Quelles sont les caméras thermiques recommandées ?

Les modèles que nous avons pu essayer sont très performants et son en mesure de correspondre à un usage professionnel et/ou amateur. Parmi ces modèles la caméra thermique Bosch GTC 400C remporte un franc succès auprès des artisans et des bricoleurs avertis. Faciles à trouver à partir de 700€ en grande surface de bricolage (leroy merlin par exemple), vous pourrez réaliser à l’aide de cette dernière tous type de diagnostic et résoudre facilement tous problèmes d’isolation. Les points principaux à vérifier sur sont :

  1. Les fenêtres et leurs bâti
  2. Les portes et baies vitrées
  3. Les combles depuis le grenier
  4. Les fuites et infiltrations depuis l’extérieur
  5. Les ponts thermiques

La caméra thermique Bosch GTC 400C est concurrencée de prêt par les modèles de chez FLIR, notamment la FLIR E4 qui profite des nombreuses avancées technologiques de cette marque.

Toujours chez FLIR, qui est je le rappelle une des plus grandes marques connues dans le domaine de l’imagerie thermique, il existe la FLIR One Pro qui est un modèle destiné aux smartphone et qui est de surcroit très abordable. Vous pourrez le trouver à moins de 400€ en boutique spécialisée.